Accueil / A la une / COTE D’IVOIRE: Droits et bien-être de l’enfant – Le Forum des Ongs et Associations d’aide à l’enfance demande au gouvernement d’appliqué les recommandations du Comité africain d’experts sur les droits et le bien-être de l’enfant

COTE D’IVOIRE: Droits et bien-être de l’enfant – Le Forum des Ongs et Associations d’aide à l’enfance demande au gouvernement d’appliqué les recommandations du Comité africain d’experts sur les droits et le bien-être de l’enfant

Eric Attiapo, Secrétaire Exécutif du Forum des Ong, a expliqué, face aux journalistes les recommandations du Comité africain d’experts. Ph Dr.

 

Le Comité africain d’experts sur les droits et le bien-être de l’enfant reconnaît les efforts du gouvernement de la Côte d’Ivoire dans la promotion et le respect des droits des enfants. Mais, il encourage le pays à appliquer les recommandations des experts, après le dépôt de son rapport initial. C’est la principale information délivrée par le Secrétaire Exécutif du Forum des Ongs et Associations d’aide à l’enfance en difficulté.

 

La coalition ivoirienne pour les droits des enfants était récemment face à la presse pour faire le point de la mis en œuvre par le gouvernement des recommandations du Comité africain d’experts sur les droits et le bien-être de l’enfant (Caedbe). Inexistence d’un code de l’enfant, définition claire de l’enfant, situation des enfants nés hors mariage et des relations incestueuses, droits de l’enfant à l’égard de la nationalité et de l’enregistrement des naissances, taux élevé de châtiments corporels et de mauvais traitements psychologiques à la maison et dans les milieux scolaires, école gratuite et obligatoire pour tous les enfants de moins de 16 ans, enfants en conflit avec la loi…

Le Comité des experts de l’Union Africaine a émis plusieurs propositions qui devraient permettre à la Côte d’Ivoire de garantir les droits  et le bien-être de l’enfant sur tout le territoire. «Le Comité  souhaite que les présentes recommandations soient mises en œuvre. Le Comité souhaite indiquer qu’il entreprendra une mission de suivi visant à vérifier la mise en œuvre de ces recommandations dans un proche avenir. Le Comité voudrait également inviter l’État partie à présenter son rapport périodique combiné d’ici à 2020 et à y inclure des informations sur la mise en œuvre des observations finales», a exhorté les experts de l’UA.

 

Service communication

Voir aussi

COTE D’IVOIRE: Santé / Top départ de la 5ème édition de la campagne de vaccination de l’ONG N’Klo Bakan

Les dirigeants de l’ONG N’Klo Bakan ont procédé ce samedi 26 mai 2018, au lancement …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *